L’importance du « me time »

Je n’avais pas réalisé à quel point je m’étais perdu au cours des dernières années et des derniers mois. Comme tout le monde je me suis enfoncé dans une routine familiale, une machine bien rodée et huilée qui fonctionnait par habitude et partage de tâches. « C’est de même  parce que c’est de même, pis c’est ben correct… ». C’est un peu pour cette  raison que j’ai pris la décision d’habiter seul pendant un certain temps. Je n’avais pas le goût de répéter ça maintenant. Ça ne veut pas dire de ne pas me faire des amis ou même de fréquenter quelqu’un. Par contre, je vais faire un bout de chemin et continuer de vivre en solo pour un temps. Continuer à lire … « L’importance du « me time » »

La famille bonus

Maintenant que les présentations sont faites, il faut quand même que j’avoue que depuis la séparation je me suis remis sur pied assez rapidement. Pour ceux qui me suivent sur Facebook ou sur la page « Papa à temps partiel », vous avez constaté que les choses ont bougé depuis le mois de janvier.

Mon arrêt de travail a duré 8 semaines. Le chômage-maladie ça ne te mène pas loin et si tu veux quitter le pays c’est compliqué. Donc, j’ai laissé tomber mon projet de vacances dans le sud assez vite. De toute façon, j’avais des priorités plus importantes à gérer. J’aime bien mon papa, mais vivre dans son sous-sol c’était un peu « malaisant ». Quoi que lui et sa conjointe semblait quand même apprécié ma cuisine ;-).

Durant mon congé, j’ai demandé à la maman de l’Héritier de s’en occuper la semaine. J’avais besoin de repos (mes capacités parentales étaient un peu mal en point) et de temps pour préparer un milieu de vie stable et permanent pour l’Héritier .
Continuer à lire … « La famille bonus »