J’ai trappé le castor!

L’apaisement : le retour à la paix, au calme. Pourtant, j’ai toutes les raisons du monde d’être un volcan prêt à entrer en éruption et d’être une boule de stress en ce moment. Mon travail est incertain, la fin de l’année scolaire approche à grands pas, le budget personnel n’est pas encore tout à fait équilibré, j’ai eu des conversations avec les deux agences du revenu pour régler les derniers détails de la séparation et les vacances estivales ne sont pas encore planifiées. Pourtant, je me sens apaisé. Remettez-moi dans la même situation il y a quelques mois et l’holocauste nucléaire se déclenchait dans ma boîte crânienne. Continuer à lire … « J’ai trappé le castor! »

La famille bonus

Maintenant que les présentations sont faites, il faut quand même que j’avoue que depuis la séparation je me suis remis sur pied assez rapidement. Pour ceux qui me suivent sur Facebook ou sur la page « Papa à temps partiel », vous avez constaté que les choses ont bougé depuis le mois de janvier.

Mon arrêt de travail a duré 8 semaines. Le chômage-maladie ça ne te mène pas loin et si tu veux quitter le pays c’est compliqué. Donc, j’ai laissé tomber mon projet de vacances dans le sud assez vite. De toute façon, j’avais des priorités plus importantes à gérer. J’aime bien mon papa, mais vivre dans son sous-sol c’était un peu « malaisant ». Quoi que lui et sa conjointe semblait quand même apprécié ma cuisine ;-).

Durant mon congé, j’ai demandé à la maman de l’Héritier de s’en occuper la semaine. J’avais besoin de repos (mes capacités parentales étaient un peu mal en point) et de temps pour préparer un milieu de vie stable et permanent pour l’Héritier .
Continuer à lire … « La famille bonus »

Qui est Papa à temps partiel?

Moi, tout simplement

L'héritier et son papa à temps partiel
L’héritier et son papa à temps partiel

Je me présente, Frédérick Perrier. Je suis conseiller en développement économique. J’analyse des états financiers, je prépare des dossiers de financement et je cherche des solutions économiques viables de façon à faire rayonner ma communauté. J’habitais jusqu’à tout récemment une municipalité de 1 400 habitants en milieu rural. Une place « tissée serrée ». Je considère que je facilite la vie à de nombreuses personnes souhaitant démarrer leur entreprise et améliorer leur situation et leur vie de famille. J’exerce dans le domaine de l’entrepreneuriat depuis bientôt 10 ans.

En 2001, j’ai rencontré la « première femme de ma vie », en 2002 on a pris notre premier appartement, en 2005 elle a terminé ses études, on avait deux salaires à temps plein et la vie devant nous. En 2008, on a acheté notre première maison au milieu d’un petit paradis boisé et en 2010 mon seul et unique héritier est né. Quand j’ai appris la nouvelle de sa venue, je n’étais pas prêt. Quand il est venu au monde, je n’étais pas prêt. Quand je me suis fait annoncer la fin de mon mariage, je ne l’ai pas anticipé. Pourtant, la planification, ça me connaît, mais cet évènement a été un choc dur à encaisser. Continuer à lire … « Qui est Papa à temps partiel? »