J’ai trappé le castor!

L’apaisement : le retour à la paix, au calme. Pourtant, j’ai toutes les raisons du monde d’être un volcan prêt à entrer en éruption et d’être une boule de stress en ce moment. Mon travail est incertain, la fin de l’année scolaire approche à grands pas, le budget personnel n’est pas encore tout à fait équilibré, j’ai eu des conversations avec les deux agences du revenu pour régler les derniers détails de la séparation et les vacances estivales ne sont pas encore planifiées. Pourtant, je me sens apaisé. Remettez-moi dans la même situation il y a quelques mois et l’holocauste nucléaire se déclenchait dans ma boîte crânienne. Continuer à lire … « J’ai trappé le castor! »

La famille bonus

Maintenant que les présentations sont faites, il faut quand même que j’avoue que depuis la séparation je me suis remis sur pied assez rapidement. Pour ceux qui me suivent sur Facebook ou sur la page « Papa à temps partiel », vous avez constaté que les choses ont bougé depuis le mois de janvier.

Mon arrêt de travail a duré 8 semaines. Le chômage-maladie ça ne te mène pas loin et si tu veux quitter le pays c’est compliqué. Donc, j’ai laissé tomber mon projet de vacances dans le sud assez vite. De toute façon, j’avais des priorités plus importantes à gérer. J’aime bien mon papa, mais vivre dans son sous-sol c’était un peu « malaisant ». Quoi que lui et sa conjointe semblait quand même apprécié ma cuisine ;-).

Durant mon congé, j’ai demandé à la maman de l’Héritier de s’en occuper la semaine. J’avais besoin de repos (mes capacités parentales étaient un peu mal en point) et de temps pour préparer un milieu de vie stable et permanent pour l’Héritier .
Continuer à lire … « La famille bonus »